The traverse of the Aiguilles du Diable

About This Project

Et une de plus! La traversée des Aiguilles du Diable, quel morceau de choix. Misael s’offre une des plus belles course du massif du Mont Blanc pour ses 40 ans. Elle présente une particularité cette ascension, puisqu’elle propose 5 sommet de plus de 4000m sur son parcours, pour arrivé au sommet du Tacul qui est lui . Et pour ce faire, nous montons samedi grimper la voie Rébuffat dans la face sud de l’Aiguille du Midi, histoire de nous mettre ne forme pour le lendemain. Il fait chaud et très beau tout le weekend, ce sera parfait.

Misael n’est pas forcément un très bon grimpeur, mais il passe partout, et ça c’est très important en montagne. La voie Rebuffat me sert d’étalon pour savoir comment aborder la grande course du lendemain avec lui. Et pour moi, à priori, on va allez vite car Misael est un bon alpiniste. L’escalade en face sud de l’Aiguille du midi c’est la grande classe, le rocher est pur, la ligne évidente et en plus nous rencontrons de jeunes aspirante guide venu du sud, que demander de plus?

Une fois cette belle voie avalé nous allons faire la sieste au refuge des Cosmiques. Le départ le lendemain pour la traversée des Aiguilles du Diable est prévu pour 1h00 du matin. Aïe, ça va piqué!!!

Hop, c’est l’heure. On laisse le refuge vers 1h40, après avoir mangé tout ce que l’on pouvais. La longue marche pour rejoindre la combe maudite traverse un espèce de mauvais gruyère de crevasses, qui nous amène à faire un bon écart vers le refuge Torino, au lieu de coupé sous le Grand Cap. C’est pas grave, Misael avance comme un avion. Nous sommes déjà à la rimaye, il est 3h40. Elle va passée tout seule, c’est parfait. Nous rejoignons le col du Diable à 3961m, puis la brèche Chaubert, il est 4h30. Et là je me dis on va trop vite, car le jour va se levé à 5h30. C’est pas grave maintenant qu’on est là, on continue, surtout que je connais la voie par coeur. Allez, direction la première pointe, la Corne du Diable à 4064m. C’est juste une longueur en 3+. C’est vite avalé, maintenant un petit rappel et on passe à la Pointe Chaubert, 4074m, qui présente une longueur en 4 des famille avec une fissure à poing. Je garde les gants pour cette fissure car ça fait moins mal. Après cela le jour va commencer à ce levé gentiment nous permettant d’y voir un peu mieux l’ambiance de fou qui règne ici.

5h30, nous voici au sommet de la pointe Chaubert. On descends en rappel de l’autre côté et c’est reparti. Nous entamons l’ascension de la Pointe Mediane, avec son fameux dièdre ultra photogénique. Le temps de faire quelques fotos mythique pour Misael et nous voilà à 7h00 juste sous le sommet de la Pointe Mediane, 4097m. Encore un rappel et déjà la Pointe Carmen nous attends. Cette pointe est particulière pour Misael puisqu’il à appelé sa fille Carmen. Il veux absolument aller au sommet. Aussitôt dis, aussitôt fait, il est 7h50.

Encore quelques rappel et nous faisons une pause au pied de l’Isolé, 4114m, histoire de boire un coup et de manger une barre. On laisse les sacs et on entame l’escalade. 9h00, ça y est, on les a toutes faites. Re rappel et on entame l’ascension vers le Tacul, lorsque j’entends des voie sur la Pointe Chaubert qui me demande de l’aide. Apparement c’est deux jeunes et ils ont besoin de secours. Je reussi à avoir les secours qui devraient arrivé sur zone dans un quart d’heure. Et effectivement un quart d’heure après l’hélico viens les récupérer. Apparement rien de grave.

Nous nous continuons notre ascension tranquillement et nous voilà au sommet du Tacul 4248m, il est 10h30 !!!

On reste concentré sur la descente et nous voilà de retour sous le refuges des Cosmiques. La boucle est bouclée, Merci Misael.

Category
Guiding Routes
No Comments

Post A Comment

FrenchEnglish